L’essentiel sur le nouveau permis moto

Chevaucher une moto ne requiert pas la détention d’un permis si celle-ci est en dessous de 122 cc. Au dessus, la détention d’un permis moto est obligatoire. Pour cette année 2020, quelques réformes ont été apportées au permis moto. Le point dans ce qui suit.

Les différentes épreuves

La première étape vers l’obtention d’un permis moto débute par l’épreuve théorique moto. Cette épreuve obligatoire évalue les connaissances du candidat sur le code spécifique aux deux-roues notamment sur les règles de circulation, mais aussi sur les véhicules. L’ETM est organisé en 9 thèmes, dont la route, les réglementations générales ainsi que l’équipement de protection liée à la sécurité. Un résultat de 35/40 minimum est nécessaire pour valider cette première étape des examens.
Vient ensuite l’épreuve hors circulation. Cette partie pratique est tant redoutée par les candidats. Elle vise à évaluer la maîtrise du véhicule à différentes vitesses. L’épreuve hors circulation se compose de 5 exercices, dont le freinage d’urgence et s’enchaîne d’une traite. Une chute conduite inconditionnellement à l’élimination du candidat aux examens.
Par la suite, le candidat affrontera l’épreuve circulation. Elle débute avec des questions de vérification de sécurité. Après fourniture de réponse exacte, le candidat est parti pour 40 minutes de route. Seront évalués pendant ce trajet la maîtrise des changements de direction, le respect du Code de la route et le maintien de trajectoire.

Les équipements moto et scooter

Passer le permis moto implique accepter de s’équiper pour rouler en sécurité parmi les autres usagers de la route. Le but ici c’est d’informer le futur conducteur sur le minimum vital dont il a besoin de porter. Le casque homologué est une base en la matière. Ensuite viennent les gants. Non seulement cet équipement garde au chaud pendant la période hivernale, mais évite aussi l’abrasion en cas de chute. Le blouson et le pantalon de moto sont aussi nécessaires dans le dressing du motard. Enfin, on mise sur des bottes moto afin d’assurer un maximum de protection pour les chevilles.